top of page
  • lespandasroux

Le P'tit festival qui réveille les sens de l'éMoi en Nous

Dernière mise à jour : 21 juil.

Emmanuel et Laetitia, qui vivent à la ferme du Mont d’Or, écrin de biodiversité et de solidarités, ont lancé l’association l’éMoi en Nous pour faire vivre ce lieu et essaimer des valeurs écologistes et humanistes par le biais d’événements aussi divers que festifs. Nous sommes allés à la rencontre de ce collectif bigarré - on y a croisé des architecte, psychologue, expert de la FAO, paysan, auteure, musicien, etc. - à l’occasion de la première journée du « P’tit festival qui réveille les sens » organisé par l’asso les 14 et 15 juillet derniers. Une opportunité de découvrir des savoir-faire, savoir-être et surtout des gens vivifiants et rassérénants. On partage ces instants, ces « fragments d’éMoi en Nous » dans notre tout premier podcast, inspiré par Laetitia.



Au Thou, à une vingtaine de kilomètres de La Rochelle, au coeur de la plaine d’Aunis réputée pour son agriculture céréalière, se trouve la ferme du Mont d’Or. Une centaine d’hectares où Emmanuel, après une carrière au sein des collectivités territoriales, a décidé de reprendre la ferme paternelle en 2010 pour devenir paysan et cultiver en harmonie avec le vivant. Un paysan qui produit donc de manière biologique des céréales, des légumineuses, des herbes aromatiques et qui transforme une partie de sa production pour la vendre en direct depuis sa ferme. Respecter le vivant, c’est aussi lui laisser la possibilité d’être, c’est pourquoi Emmanuel restaure des habitats indispensables aux oiseaux, aux insectes, aux champignons... bref à la vie en général, en plantant des arbres… 10% de la surface de la ferme sont ainsi dédiés aux haies, aux arbres et autres bandes enherbées qui entourent et parfois nichent au sein des parcelles qu’il cultive. Cerise sur le gâteau, Emmanuel a cédé 5% de sa ferme à l’Arozoaar, membre du réseau Jardin de Cocagne qui aide les personnes éloignées de l’emploi à se réinsérer professionnellement par la biais du maraichage biologique.

Cet écrin de biodiversité et de solidarités, il était inconcevable pour Emmanuel et Laetitia de ne pas le partager, plus encore dans cette période où la transition écologique et solidaire est une impérieuse nécessité. Ils ont alors créé l’association l’éMoi en Nous, collectif de 16 personnes actuellement, pour le faire vivre et essaimer les belles manières de faire qui y voient le jour. À l’occasion du P’tit festival qui réveille les sens organisé les 14 et 15 juillet derniers, nous sommes allés rencontrer les âmes mellifères de l’éMoi en Nous et avons butiné d’un atelier à l’autre, d’un espace à l’autre, d’une rencontre à l’autre. Les échanges inattendus et fortuits qui en sont nés nous ont donné envie de vous proposer ce tout premier podcast des Pandas Roux. Ça et le fait que tous les bénévoles rencontrés avaient une voix de radio… Nous partageons ces fragments de rencontres, ces fragments d’éMoi en Nous, tels qu’ils ont jailli.




Et, histoire de titiller vos sens (et votre envie de rejoindre leur aventure ou de la reproduire près de chez vous), on partage le programme de ce P'tit festival :





Objectifs de développement durable de l'ONU en lien :





159 vues0 commentaire
bottom of page