top of page
  • lespandasroux

"Forêt bleue" : la plantation de mini-forêts sur le territoire rochelais rassemble !

À l’initiative d’un groupement de citoyennes et citoyens soutenu par la Coopérative carbone de La Rochelle, le projet « Forêt Bleue » qui vise à planter des mini-forêts sur les 28 communes de la communauté d’Agglomération de La Rochelle poursuit son chemin. Ses objectifs ? Séquestrer du carbone, enrichir la biodiversité, créer des îlots de fraicheur et, moins attendu mais bel et bien au rendez-vous, créer de beaux moments de partage citoyen. Nous avons participé au deuxième chantier de plantation qui avait lieu à Saint-Vivien le samedi 3 février dernier. Un beau succès dû à une excellente préparation en équipe.





Arrivés à Saint-Vivien à 8h30 dans la grisaille et la fraîcheur, nous avons vite été réchauffés par la chaleur ambiante de la (grosse) centaine de bénévoles présente. Café, prise de brief sur le déroulé des opérations (vous nous croyez vous nous croyez pas, Les Pandas Roux ont enjambé la brioche !) et nous voilà partis vers La Ragoterie, un lotissement au coeur duquel une parcelle bien paillée attendaient que nous y plantions 53 arbres fruitiers. L’une des cinq zones de Saint-Vivien, commune de la communauté d’Agglomération de La Rochelle où quelque 2 000 arbres et arbustes ont été plantés par plus de 100 bénévoles ce samedi 3 février au matin dans le cadre du projet « Forêt Bleue ».




 

La Forêt Bleue en un chiffre

(qui nous a fait tomber de notre chaise)


98%

C’est le taux de reprise constaté plus d’un an après le tout premier chantier de plantation du projet,

organisé en novembre 2022 sur la commune de Dompierre-sur-mer.

Cela signifie que, sur les quelque 8 000 arbres et arbustes plantés,

plus de 98% sont actuellement en cours de développement

et moins de 2% n’ont pas survécu. Des résultats assez exceptionnels.


 


Une préparation millimétrée et des vers de terre au rendez-vous


La raison du succès de cette parcelle pionnière à Dompierre ? L’attention portée à chaque détail peut-être : choix de la parcelle, qualité de la terre, paillage des sols (on a vu plein de vers de terre !), essences d’arbres et arbustes adaptées à l’écosystème, protection des plants des attaques de prédateurs (à partir de poches à huîtres revalorisées, ici fournies par l'association Echo Mer), respect des consignes de plantation par les bénévoles (technique de plantation et distance entre les plants)… Même si, à la fin, c’est toujours la nature qui décide. On verra dans quelques années si le taux de reprise à Saint-Vivien est identique (l’attention portée à la préparation et à la plantation semblaient l’être).



Des bénévoles de tous horizons


C’était la bonne surprise. Si nous avons croisé quelques habitué·e·s des chantiers de plantation participatifs, nous avons aussi découvert plein de nouveaux visages. Des habitant·e·s de la commune voulant participer à un projet vecteur de sens dont ils et elles pourront (littéralement) voir et récolter les fruits mais aussi des salarié·e·s d’entreprises de tout poil, de la PME aux agences locales de grands groupes comme Alstom ou encore Enedis venu·e·s en nombre. Surtout, des jeunes et des moins, dans une ambiance joyeuse (voir reportage plus haut).



Qui finance ce type de projet ?


Croiser des « délégations » d’entreprises n’est pas un hasard. Si la commune de Saint-Vivien et la communauté d’Agglomération de La Rochelle ont mis la main à la poche pour financer cette « Forêt Bleue » (achat des plants, préparation des sols, rémunération des paysagistes, organisation du chantier), les entreprises locales y contribuent via l’achat de crédits carbone. C’est en effet l’une des missions de la Coopérative carbone, société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) créée dans le cadre du projet La Rochelle Territoire Zéro Carbone, de jouer le rôle de tiers de confiance entre entreprises qui cherchent à compenser* leurs émissions de gaz à effet de serre - pour l’heure - incompressibles et des porteurs de projet de séquestration carbone sur le territoire. En s’assurant de la transparence du processus à travers la délivrance de Labels.


* Le terme « compensation » est à prendre avec des pincettes pour plusieurs raisons, en particulier le fait que les gaz émis le sont immédiatement et que la captation puis la séquestration du carbone se fait sur plusieurs années voire décennies et qu’elle a des limites. Il est plus juste de parler de l’objectif de neutralité carbone, c'est-à-dire le point d''équilibre entre nos émissions et leur séquestration. Et rappelons que si l’atteinte de la neutralité carbone marche sur deux jambes - réduire et compenser - c’est surtout sur « réduire » qu’il faut insister et travailler (objectif en France : diviser nos émissions de gaz à effet de serre par 5 d’ici à 2050).



 

Le projet « Forêt Bleue » en un clin d’oeil


Porté par des citoyennes et citoyens qui ont cartographié des espaces libres

sur les 28 communes de La Rochelle Agglo,

il vise à planter près de 14 500 arbres et arbustes

pour séquestrer près de 360 tonnes d’eq. CO2 sur une période de 30 ans

et favoriser le développer le de biodiversité.


Pour ce projet, le montant du crédit carbone est de 120€ la tonne de CO2 eq.


Un premier terrain de 11 000 m2 sur la commune de Dompierre-sur-Mer

a accueilli environ 8 000 arbres et arbustes d'une trentaine d'essences différentes fin 2022.


 


Et maintenant ?


Hé bien, patience ! Les centaines d’érables champêtres, frênes, troènes du Japon, amandiers, figuiers, pommiers, cerisiers et autres spécimens des 24 essences d’arbres plantés n’ont plus qu’à pousser. Pour ce qui est de Saint-Vivien. Car le projet « Forêt Bleue » continue. Si vous aimez planter des arbres, avoir les mains dans la terre, tirer des lignes au cordeau, manger, rencontrer des gens, d’autres chantiers sont à venir. Pour ne pas les manquer, rendez-vous sur la page Facebook dédiée ou sur le site de la Coopérative carbone.



Pour en savoir plus sur la Coopérative carbone :







Objectifs de développement durable de l'ONU en lien :




246 vues0 commentaire

Комментарии


bottom of page