top of page
  • lespandasroux

Micro-aventure et slow tourisme : on a testé La Charente à vélo !

Dernière mise à jour : 22 juin 2023

Voyager autrement. Près de chez soi. Pour (re)découvrir son territoire. Ou contempler, simplement. C’est l’idée qu’on a voulu mettre en oeuvre en se lançant dans ce voyage à vélo entre Angoulême et Fouras, le long de la Charente. Début avril, sur la Flow Vélo, nous avons parcouru 230 km en 3 jours et traversé des paysages et villages sublimes, profité tour à tour du silence, du clapotis de l’eau et du gazouillis des oiseaux, fait des rencontres… Un bonheur qu’on vous recommande. Extraits.




Bon, on doit confesser que le projet initial c’était de longer la Charente de bout en bout, de sa source à Chéronnac (en Haute-Vienne) jusqu’à l’estuaire, sur son côté nord à Fouras, où elle se jette dans l’Atlantique. Mais c’était une autre intendance, une autre durée et un autre coût. Et nous voulions, pour cette première micro-aventure, garder un peu de spontanéité et ne pas trop « préparer ».


Appli de la Flow Vélo en poche - cette voie cyclable qui part du Périgord et rejoint la Charente à Angoulême jusqu'à son saut dans l'Atlantique -, sacoches cavalières sur notre porte-bagages, printemps naissant et météo favorable, nous nous lancions donc un frais mais ensoleillé lundi matin d’avril depuis Angoulême, dès potron-minet.


230 km en 3 jours…


C’est pour un rythme entre tranquille et soutenu que nous avons opté. Il nous a permis de contempler, de nous perdre, de déjeuner dans des petits villages, de faire des « pauses goûter » avec des vaches, de prendre « quelques » photos… mais pas de visiter de manière approfondie les villes traversées (ce n’était cela dit pas notre objectif dans la mesure où elles restent à portée de TER de notre domicile). Le parcours ? Une première étape de 70km entre Angoulême et Cognac, une deuxième de 70 km entre Cognac et Saint-Vivien (20km au-dessus de Saintes) et une dernière - la plus terrible - de 70km entre Saint-Vivien et Fouras plus 20 km entre Fouras et La Rochelle... Ben oui, faut bien rentrer ! Et on peut vous dire que durant ces 20km supplémentaires, le vélo a majoritairement zigzagué en pilote automatique (pas seulement du fait de la bière de la célébration ingurgitée pour fêter ce périple sur la plage de Fouras).



Pensées pour les copains de Chilowé et Deux Jours Pour Vivre qui nous titillent depuis quelques années déjà avec la micro-aventure près de chez soi. Merci à Vélopoldine et Cycle La Rochelle pour le check up et l’installation du précieux porte-bagage sur notre fidèle destrier et à Remise à flot pour leur kakémono (des cent ans de la gare de La Rochelle) recyclé en sacoche pour embarquer « La Moute » (notre caméra avec micro-canon) dans cette aventure.

44 vues1 commentaire

1 Comment


Baptiste Trény
Baptiste Trény
Aug 29, 2023

Bravo ! ça donne envie !

Like
bottom of page